mardi, février 4

Les fustes : des maisons en rondins de bois


Connaissez-vous les fustes ? Non, ce n'est pas un néologisme. Une fuste, est une construction en rondins empilés. En Anglais, on les appelle "log house".




Le nom féminin fuste désigne des constructions faites de fûts ou troncs d'arbres empilés et entrecroisés aux angles. La technique de la fuste qui avait pratiquement disparu en France a été réintroduite dans les années 1980 à partir de l'Amérique du Nord. Le meilleur réservoir de savoir-faire reste toutefois l'Estonie et les pays nordiques au sens large (Suède, Finlande, Norvège sans oublier le Canada et l'Alaska).



Ces maisons sont normalement construites de rondins de bois brut, écorcés et taillés à la main ou de madriers taillés à la main, voire de poutres taillées de façon artisanale. Les procédés de fabrications sont souvent restés traditionnels et artisanaux ce qui fait que chaque fuste est d'une certaine façon unique. Chaque tronc ou fût, simplement écorcé, conserve sa forme, ses courbures, et vient épouser celui qui le précède. La technique d'ajustage consiste à tracer chaque fût en suivant la forme de celui qui le précède.




La fuste est tout d'abord construite chez le fustier, puis démontée, transportée chez le client et remontée sur une dalle viabilisée (eau, électricité, évacuation) ou un vide sur pilotis, elle est modulable, agrandissable, démontable, transportable. Portes et fenêtres sont montées sur rails verticaux car les fûts de bois vont se tasser pendant deux à trois ans, suivant si le rondin a été coupé l'hiver précédent ou deux hivers précédents. La construction chez le fustier, en fonction de la complication, dure deux à trois mois ; le remontage chez le client prend deux à quatre semaines, plus pour un grand bâtiment.




Dans la mesure où les essences employées sont locales, où les processus de transformation sont peu voraces en énergie et non polluants, où les systèmes de préservation du bois sont inoffensifs pour l'environnement, la construction d'une fuste est écologique. Par ailleurs, une fuste a un bilan carbone très positif. Une fuste de 100 m2 faites de rondins de 25 cm de diamètre piège environ 8 tonnes de CO2.




Toutefois le système est à lui seul très difficilement capable d'assurer l'isolation thermique. Ce qu'on gagne en énergie grise, se perd éventuellement en énergie dépensée pour le chauffage. Sauf si les troncs utilisées sont de taille respectable et que, par ailleurs, l'étanchéité des pièces en bois a été particulièrement soignée et éventuellement corrigée après le tassement des pièces en bois. Dans les pays ou ce système a été importé, le système est souvent dédoublé par un parement plus mince, et l'interstice rempli d'isolant.




Les substances utilisées dans la construction traditionnelle : huiles naturelles, goudron de bois, urine de cheval pour le bardage du toit sont historiquement utilisés et coûtent un peu plus cher que les peintures et les vernis de synthèse de par leur mise en œuvre artisanale. 




La résistance au feu d'une fuste est supérieure à celle d'une maison en maçonnerie, un tronc ne brûle pas il se consume lentement (en cas d'incendie d'une maison conventionnelle, les pompiers ont pour consigne de ne pas y pénétrer mais cette consigne n'existe pas pour les fustes). La résistance élastique du bois étant supérieure à celle de la maçonnerie, les maisons et autres constructions en bois sont tout indiquées dans les zones à haut potentiel sismique.



La tenue dans le temps d'une fuste est comparable à celle d'une construction en maçonnerie, certaines fustes ont aujourd'hui plus de 400 ans; la déforestation occasionnée par la construction est ainsi largement compensée par un temps de repousse suffisant à la régénération du patrimoine boisé.



Lorsque fabriquée de manière entièrement artisanale, la maison en fuste s'adresse à une clientèle pour qui le prix n'est pas un critère de choix. En effet, elle revient alors nettement plus cher que les chalets en bois de weekend ou les maisons en bois, fabriqués de poutres taillées industriellement.




15 commentaires:

  1. Par chez nous, on en voit de plus en plus. J'aime beaucoup mais pour une résidence secondaire (dans mes doux rêves ^^ ). Biz belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui sait Lilou Home, un jour, les rêves peuvent devenir réalité :) Et puis, pour une résidence secondaire, à moins qu'on souhaite accueillir toute le famille, pas besoin d 'une très grande surface.

      Supprimer
  2. Alors aujourd'hui, j'ai appris 1 mot et je me suis régalée de belles photos de maisons dignes de contes de fées :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aline ! Voilà un mot de plus à notre vocabulaire : toujours utile pour étonner les partenaires au Scrabble :)

      Supprimer
  3. Filp4.2.14

    Certaines me font penser à la maison des nains ;) de vrais chalets(pardon, fustes) de contes de fées!
    Cependant, il me semble que ça reste un système de construction assez peu adaptable à la vie urbaine et péri-urbaine.
    Néanmoins je leur trouve extérieurement un charme délicieux; à l'intérieur, c'est , hum, plus affaire de goûts du propriétaire, disons.....je trouve que les salles de bains grandiloquentes avec tout-le-confort-moderne, choquent un peu dans cet univers rustique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet Filp, cet habitat n'est pas fait pour la ville ou sa périphérie. Quant aux intérieurs, on va dire qu'il en faut pour tous les goûts... Et pour ce qui est de la grandiloquence, on la retrouve beaucoup plus souvent dans le log house américain que dans la fuste française :)

      Supprimer
    2. Anonyme30.9.15

      c est tellement magnique le bois c est chaud et convial l espace est sain , la salle de bain est superbe un veritable depaysement , moi aussi j en reve

      Supprimer
  4. J'adore le log home. C'est notre rêve d'en bâtir un....
    Magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie que ça te plaise Line. Pour info, si tu cliques sur les liens correspondants (la petite étoile) sous certaines photos, tu accéderas à des sites de fabricants pour ce type d'habitat : le lien de la 2ème photo par exemple.
      Mais tu peux aussi aller y passer quelques jours de vacances en gîtes à louer, pour tester (lien de la 4ème et 5ème photos) !

      Supprimer
  5. merci pour cet article très complet, et même si elles ne représentent pas "la maison de mes rêves", elles me rappellent les vieux westerns que je regardaient chez ma grand-mère le dimanche après midi !! J'aime beaucoup votre site et le visite très régulièrement même si je ne laisse pas de message....mais auj un petit mot pour vous dire que votre travail est apprécié ! bonne journée
    Aglaé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour votre commentaire Aglaé et merci d'être un fidèle lectrice, même discrète :) Je suis moi même abonnée à de nombreux blogs que je n'ai pas toujours le temps de commenter alors je comprends tout à fait que l'on puisse apprécier sans toujours commenter.

      Supprimer
  6. Bonjour,et bien moi je suis ravie de votre site car j'en ai rêvé aussi et j'ai finis par faire construire ma fuste dans le Morvan (notre petit Canada)et je m'y sens on ne peut mieux elle n'est pas immense mais peut accueillir toute la famille c'est très chaleureux,et ou je me ravis le plus c'est à Noël je fais un sapin de trois mètres,je mets plein de lumières et de jolies décos tous les cadeaux déposé au pied de ce géant c'est magique on est tous ravis et heureux .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand merci pour votre témoignage. Voilà un joli rêve devenu réalité !

      Supprimer
  7. Anonyme1.2.17

    Magnifique votre site et toutes ces Fustes de rêve mais peut on construire ce genre d'habitation dans n'importe quelles régions ....?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suppose que oui. Mais c'est vrai que dans le Sud de la France, ça n'est pas forcément pertinent :)

      Supprimer

VOS FAVORIS DU MOIS